mardi, 17 octobre 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Chapelle Saint-Jagut

Saint-Jagut
Plestin-les-Grèves
Côtes d'Armor

    Un premier édifice aurait été construit à cet endroit par les disciples de Saint-Jagut, à l’époque de la christianisation de la Bretagne.
    Au XIe siècle, l’abbé Hingheten, du monastère de Saint-Jagut-de-la-mer, fit relever l’édifice.
    A la fin du XVe siècle, l’édifice menaçait ruines ; Guillaume de Lezormel, le seigneur de l’endroit, fit reconstruire la chapelle de 1487 à 1497 par Etienne de Beaumanoir.
    A partir de cette époque, la culte marial s’ajouta au culte breton de Saint-Jagut mais sans le remplacer réellement.
    Entourée d’un mur d’enclos en pierre, la chapelle présente un clocher-mur à une chambre de cloche ; on remarquera les pierres de crossette se trouvant aux angles du pignon ouest.
    L’ancienne maison du chapelain a été conservée à proximité.
    Le pardon est célébré le dimanche suivant l’Ascension.
    
    Situation : La chapelle Saint-Jagut se trouve à environ 3 kilomètres au sud-ouest du bourg de Plestin-les-Grèves.
  

 
      

Chapelle Saint-Sébastien

Saint-Sébastien
Plestin-les-Grèves
Côtes d'Armor

    Edifiée sur un tertre s’élevant à une altitude de 114 mètres, cette chapelle date de la fin du XVe siècle.
    L’édifice présente un plan en forme de tau et possède un clocher-mur à une chambre de cloche.
    La chapelle est placée sous le vocable de Saint-Sébastien, le patron des archers ; par le passé, ce saint était aussi invoqué pour la guérison de la peste.
    Sébastien vécut au IIIeme siècle. Chargé de pourchasser les chrétiens, il adopta leur religion. L’empereur romain Dioclétien le condamna à mourir, transpercé de fléches. Les soldats de Sébastien, chargés d’exécuter la sentence, évitèrent le coeur de leur chef, lui épargnant ainsi la vie. Soigné par une jeune veuve nommée Irène, Sébastien reprit des forces avant d’aller reprocher à l’empereur son attitude cruelle envers les chrétiens. Furieux, Dioclétien fit rouer de coups Sébastien jusqu’à ce que mort s’ensuive.
    Le pardon est célébré le premier dimanche de juillet.
    
    Situation : La chapelle Saint-Sébastien se trouve à environ 3 kilomètres à l’est du bourg de Plestin-les-Grèves.
   

 
      

Chapelle Sainte-Barbe

Sainte-Barbe
Plestin-les-Grèves
Côtes d'Armor

    Construite au XVe siècle dans le quartier du port ducal de Toul-an-Hery qui exportait des céréales en direction de l’Angleterre et de l’Espagne, la petite chapelle Sainte-Barbe se présente comme un édifice rectangulaire avec une chapelle adjacente.
    Elle possède un clocher-mur dont le clocheton porte la date de 1609.
    A la Révolution, la chapelle est vendue comme ‘Bien National’ au citoyen Le Cosquer de Plestin.
    A l’intérieur, on peut découvrir une poutre de gloire ainsi qu’un coffre à grains pour les offrandes.
    La chapelle est placée sous le vocable de Sainte-Barbe, patronne des gardes-côtes. Selon la tradition, la chapelle protège aussi les femmes enceintes et les nourissons.
    
    Situation : La chapelle Sainte-Barbe est située en bordure de la route de la corniche joignant Locquirec à Saint-Efflam ; elle se trouve sur la droite, quelques centaines de mètres après avoir franchi le Douron.
 

 
      

Chapelle Saint-Antoine

Saint-Antoine
Pleumeur-Bodou
Côtes d'Armor

    Cette chapelle a été construite en 1844 en remplacement d’une ancienne chapelle qui tombait en ruines.
    Il s’agit de la chapelle funéraire du château de Kerduel.
    Le vitrail de la fenêtre du chevet représente Saint Antoine. Ce saint vécut en Egypte ; très pieux, il se retira, pendant plus de trente ans, pour vivre en ermite. A la fin de sa vie, il accepta des disciples ; Saint-Antoine est le père de l’ordre des antonins.
    A proximité de la chapelle se trouve une belle fontaine.
    Le pardon est célébré vers la mi-juin.
    
    Situation : la chapelle Saint-Antoine est située à environ 3 kilomètres au nord-ouest de Lannion, à proximité du château de Kerduel.
  

 
      

Chapelle Saint-Samson

Saint-Samson
Pleumeur-Bodou
Côtes d'Armor


    La chapelle Saint-Samson a été édifiée de 1575 à 1610.
    L’édifice de plan rectangulaire est doté d’un clocher ‘en pi’ , avec double lanternon à une cloche. La chambre de cloche est entourée d’une balustrade à laquelle l’on accède par une tourelle d’escaliers.
    Au levant, le chevet plat présente une fenêtre à remplage gothique.
    A proximité de la chapelle, le visiteur pourra découvrir un menhir christianisé ainsi qu’une fontaine vouée à Saint-Samson.
    Saint-Samson est né aux Pays-de-Galles ; consacré Evêque, il décida de rejoindre ses compatriotes ayant traversé la Manche et fonda l’Evêché de Dol.
    Le pardon a lieu le dernier dimanche de juillet ou le premier dimanche d’août.
    
    Situation : La chapelle Saint-Samson est située à environ 7 kilomètres au nord-ouest de Lannion ; partant de Lannion, il faut prendre la direction de Trégastel ; la route menant à Saint-Samson se trouve sur la gauche, environ 4 kilomètres après avoir quitté l’agglomération de Lannion.
    

 

 
      

Chapelle Saint-Uzec

Saint-Uzec
Pleumeur-Bodou
Côtes d'Armor

    Cette chapelle a été reconstruite au XVI ème siècle à l’initiative des Keruzec, seigneurs de Pleumeur-Bodou, rattachés à la famille des Coëtmen de Tonquédec.
    De plan rectangulaire, l’édifice réutilise une fenêtre datée du XIV ème siècle et possède un clocher-mur à trois chambres de cloche accessibles par un escalier sur le rampant sud.
    A l’intérieur, on peut découvrir un bénitier reposant de façon originale sur trois personnages.
    Saint-Uzec, ou Judoc ou encore Josse, était un prince breton du VI ème siècle qui s’exila en Picardie afin d’échapper au trône de Domnonée qui lui revenait de droit. La Domnonée comportait deux royaumes bordant les rivages occidentaux de la Manche. Le royaume situé en Grande Bretagne comprenait la Cornouaille et le Devon ; celui situé en Bretagne comportait le Trégor, le Goëlo, le Penthièvre, le Pays de Dol et le Léon, à partir de 530.
    L’abbaye de Dom Martin à Saint-Josse-sur-Mer (Pas de Calais) conserve le tombeau du saint.
    Le pardon est célébré le deuxième dimanche de juillet.
    
    Situation : la chapelle Saint-Uzec est située à environ 8 kilomètres au nord-ouest de Lannion ; il faut rejoindre Pleumeur-Bodou et prendre la direction de l’Ile-Grande. La direction de la chapelle est indiquée sur la gauche, environ 1,5 kilomètre après avoir quitté le bourg de Pleumeur-Bodou.
   

 
      

Chapelle de la Trinité (à Ploubazlanec)

La Trinité
Ploubazlannec
Côtes d'Armor

Une première chapelle est construite sur le coteau dominant le petit port de Pors-Even dès le XIIe siècle.

La chapelle sera reconstruite à plusieurs reprises ; son emplacement variera, tantôt au sommet, tantôt au pied du promontoire.

La cinquième et dernière reconstruction est effectuée en 1868, au pied du promontoire.

La chapelle renferme une statue de Notre-Dame des Marins tendant l’ancre à jas de l’espérance à un marin naufragé. Cette statue a été commandée par Monseigneur David, évêque de Saint-Brieuc, à un sculpteur briochin à l’occasion de la dernière reconstruction.

Situation : La chapelle de la Trinité se trouve à proximité du petit port de Pors Even, à Ploubazlanec.

 
      

Chapelle de Lannevez (à Ploubazlanec)

Lannevez
Ploubazlannec
Côtes d'Armor

Cette chapelle a été construite au XVIIIe siècle en remplacement d’une ancienne chapelle datant du XIIe siècle.

Celle-ci dépendait de l’abbaye de Beauport et constituait un lieu de rendez-vous pour les pélerins sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

La chapelle est dédiée à Saint-Jacques qui figure sous forme de statues de bois et de pierre.

Durant la période révolutionnaire, les cloches sont retirées et transférées à Paimpol. La cloche qui subsiste date de 1819.

 
      

Chapelle de Perros-Hamon (à Ploubazlanec)   

Perros-Hamon
Ploubazlannec
Côtes d'Armor

Cette chapelle, dont le chevet date du XVIe siècle, a été édifiée entre 1683 et 1728.

En 1770, l'édifice s'enrichit de plusieurs statues qui ornent sa façade ; un buste du Père-Eternel est gravé sur une pierre angulaire, une niche abrite la Trinité, une seconde niche abrite une statue de l'Archange Saint-Michel terrassant le dragon, une troisième niche abrite une statue représentant l'Assomption de la Vierge...

La chapelle renferme un retable de style baroque datant de la fin du XVIIe siècle.

Un vitrail commémore le sauvetage des 72 marins du brick 'Ville du Havre' le 17 juin 1841.

Les murs du porche sud de la chapelle sont couverts de plaques commémoratives des nombreux disparus en mer des pêches d'Islande. Dans son roman 'Pêcheur d'Islande', Pierre Loti fait mention de la chapelle de Perros-Hamon qu'il nomme 'chapelle des naufragés'.

 
      

Chapelle Notre-Dame de Kerfons

Kerfons
Ploubezre
Côtes d'Armor

La chapelle de Kerfons, fondée par les seigneurs de Coatfrec, fut détruite au XIVème siècle , pendant la guerre de succession de Bretagne.
    La chapelle fut reconstruite à la fin du XV ème siècle. Les styles gothique flamboyant et Renaissance y cohabitent.
    L’aile sud, dédiée à Saint-Yves et de style Renaissance, fut ajoutée au XVIème siècle.
    La chapelle renferme un jubé en bois polychrome et doré datant de la fin du XVème siècle.
    Le pardon est célébré le premier dimanche de mai.
    
    Situation : la chapelle de Kerfons se trouve à environ 6 kilomètres au sud de Lannion, non loin du Château de Tonquédec.