jeudi, 19 octobre 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

Eglise Saint-Briac

Imprimer   
Eglise Saint-Briacloupe

Bourbriac
Côtes d'Armor


    La construction de l’église Saint-Briac s’est échelonnée sur plusieurs siècles.
    L’édifice conserve des parties romanes : la crypte et le carré du transept.
    La crypte, de plan carré, date du XIe siècle. A l’origine, elle abritait le tombeau de Saint-Briac ; par la suite le tombeau a été remonté dans l’église et la crypte a servi de lieu d’internement des aliénés venus chercher la guérison dans l’église du saint thaumaturge. Jusqu’aux années 20, il était courant d’assister à la bénédiction des aliénés au cours de la grand-messe.
    Le carré du transept date du XIIe siècle ; il est composé de quatre gros piliers entourant le choeur, aisément datables par les tailloirs ornés de stries caractéristiques de l’art roman. A l’origine, ces piliers soutenait un clocher qui fut détruit par un incendie en 1765.
    La tour du clocher, dite « an tour nevez », dont la construction démarra en 1535, possède un porche gothique flamboyant. La flèche surmontant la tour a été édifiée à la fin du XIXe siècle.
    L’église offre la particularité de posséder un porche latéral s’ouvrant au nord. Ce porche, construit au XVIe siècle et fermé par deux portes, abrite des statues des apôtres.
    A l’intérieur de l’église, le visiteur peut découvrir le tombeau de Saint-Briac datant du XVIe siècle et, tout près, un sarcophage mérovingien du VIIe siècle. Celui-ci pourrait être le premier tombeau du saint.
    L’église renferme aussi un buste reliquaire de Saint-Briac ; ce buste sort de l’église deux fois par an : le jour de l’Ascension pour une procession autour des limites anciennes du monastère du saint et le troisième dimanche de juillet à l’occasion du pardon N’ouc’h ; à cette occasion, un feu de joie est allumé.
    Originaire d’Irlande, Saint Briac débarqua, en 548, sur la côte du Léon en compagnie de Saint-Tugdual, saint fondateur de l’évêché de Tréguier. Selon la tradition, Saint-Briac accomplit des miracles : il délivra un possédé et sauva un navire d’un naufrage.
    
    Situation : la petite ville de Bourbriac se trouve à environ 10 kilomètres au sud de Guingamp.