jeudi, 19 octobre 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Eglise Saint-Ivy (à Ploubazlanec – Loguivy-de-la-mer)

Loguivy-de-la-Mer
Ploubazlannec
Côtes d'Armor

A l'origine, le village de Loguivy possédait une chapelle datant de 1759.

En 1945, Loguivy devient une paroisse indépendante, en raison de son trop grand éloignement de l’église paroissiale de Ploubazlanec.

La construction de la nouvelle église est achevée en 1949 ; plusieurs éléments de l’ancienne chapelle sont réutilisés.

Le concepteur de l’édifice est l’architecte James Bouillé ; celui-ci appartient aux Seiz Breur, littéralement Les Sept Frères, un mouvement d’architectes qui cherchent à renouveler l’art celtique en s’inspirant d’une tradition typiquement bretonne.

Située sur le port de Loguivy, l’église semble influencée par son environnement ; sa charpente évoque une coque de bateau renversé ; son clocher est surmonté d’un poisson.

Un vitrail commémore le débarquement sur les terres bretonnes en 687 d’Ivy, saint originaire d’Outre-Manche.

Situation : Le village de Loguivy-de-la-mer se trouve à environ 3 kilomètres à l’ouest du bourg de Ploubazlanec.

 
      

Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul (à Ploubezre)

Ploubezre
Côtes d'Armor


    A la suite des guerres de succession de Bretagne, l’église de Ploubezre était en ruine. La construction d’un nouvel édifice fut entreprise ; elle s’acheva en 1554. Des éléments de l’ancienne église (chapiteaux du XIIe, fenestrage du XIVe) furent réutilisés.
    Le clocher-mur de type trégorois fut édifié à partir de 1577 ; il comporte 3 chambres de cloche entourées d’une double-balustrade accessible par une tourelle d’escalier.
    Au cours du temps, l’édifice subit plusieurs avatars : la foudre tomba sur le clocher à deux reprises au début du XIXe siècle, un incendie endommagea gravement l’église au milieu du XIXe siècle. Suite à ces événements malheureux, des travaux de restauration réutilisant au mieux les pierres d’origine furent effectués.
    L’église renferme des fonts baptismaux datant du XVe siècle ; sur ces fonts, une sculpture, à présent décapitée, représentait une femme en train d’accoucher.
    Un enclos paroissial du XVe siècle entoure l’église. Sur le mur d’enceinte figure une inscription en moyen-breton : ‘tud mat’o pater leveret – o tremen ploeberz an berzet’ ; ce qui signifie : ‘braves gens vous direz votre Pater en traversant Ploubezre le cimetière’.
    Le pardon est célébré à la fin juin.
    
    Situation : le bourg de Ploubezre se trouve à environ 3 kilomètres au sud de Lannion.
    

 

 
      

Eglise Saint-Pierre (à Plougasnou)

Plougasnou
Finistère


    Ayant subi de multiples modifications au cours des siècles, l’église Saint-Pierre présente une évolution architecturale sensible.
    A l’intérieur, le visiteur pourra découvrir trois arcades romanes du XIe siècle, séparant la nef du bas-côté.
    Le choeur de l’église date du XVe siècle.
    Le clocher a été édifié en 1572 par l’architecte Jean Le Taillanter. La construction du porche midi remonte aussi à la fin du XVIe siècle.
    D’importantes restaurations ont été effectuées au XVIIe siècle et un bas-côté a été ajouté au XIXe siècle.
    L’église renferme un retable du Rosaire (oeuvre de Jean Berthouloux), un maître-autel à pavillon et des fonds baptismaux datant du XVIIe siècle.
    
    Situation : La ville de Plougasnou se trouve à environ 12 kilomètres au nord de Morlaix.
    

 

 
      

Eglise Saint-Yves (à Plougonven)

Plougonven
Finistère

    L’enclos paroissial de Plougonven figure parmi les plus beaux du Trégor. Outre l’église, il comprend un superbe calvaire, un ossuaire et une chapelle.
    L’église fut édifiée de 1507 à 1523 par l’architecte Philippe de Beaumanoir.
    En 1930, elle brûla ; seuls les murs et le clocher-tour restèrent debout. L’église fut reconstruite à l’identique au cours des années qui suivirent.
    L’église comporte une nef et ses bas-côtés avec huit chapelles latérales dont l’une possède un chevet à noues, du style Beaumanoir.
    A l’intérieur, le visiteur peut découvrir plusieurs autels en kersanton finement sculptés.
    L’édifice est classé monument historique depuis 1913.
    
    Situation : Le village de Plougonven se trouve à environ 10 kilomètres au sud-est de Morlaix.
  

 
      

Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul (à Ploulec'h)

Ploulec'h
Côtes d'Armor

    Cette église fut construite à partir de 1532 sur les plans de l’architecte Philippe de Beaumanoir. Celui-ci, originaire d’une famille de bâtisseurs de Plougonven, introduisit des innovations architecturales comme le clocher mur (qui évitait aux paroisses le coût important d’un clocher-tour) et le chevet à noues multiples.
    L’édifice possède un clocher-mur à trois chambres de cloches accessibles par une tourelle d’escalier ; son chevet comporte quatre noues.
    Dans la chapelle sud, on peut observer une inscription mentionnant la famille de Kerninon dont le château (XVIIIe) est proche du bourg.
    A l’extérieur, on remarquera les fenêtres du reliquaire d’attache ; elles ont un décor trilobé et se répartissent autour d’un bénitier central.
    L’église est entourée d’un bel enclos paroissial daté du XVIe siècle ; à l’intérieur de celui-ci, on peut observer une stèle gauloise transformée probablement par la suite en milliaire (borne romaine).
    L’extérieur de l’édifice et le mur d’enclos ont été restauré en 2002.
    Le pardon de Saint-Pierre est célébré le dernier dimanche de juin.
    
    Situation : Le village de Ploulec’h est situé à environ 2,5 kilomètres au sud-ouest de Lannion.

 
      

Eglise Notre-Dame de Keraudy (à Ploumilliau)

Keraudy
Ploumilliau
Côtes d'Armor

    Cette belle église fut construite à la fin du XVe et au début du XVIe siècles ; les travaux s’achevèrent en 1535.
    Au dessus du grand porche ogival, une secrétairie, appelée ‘chambre au lin’, était utilisée par le passé pour entreposer les dons en lin lors des fêtes de la Vierge.
    Avant d’être vouée à la Vierge, l’église était placée sous le vocable de Saint-Jean et dépendait des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem.
    L’église abrite un retable Renaissance représentant des scènes de la Passion du Christ.
    
    Situation : Le village de Keraudy se trouve à environ 10 kilomètres au sud-ouest de Lannion.

 
      

Eglise Saint-Milliau (à Ploumilliau)

Ploumilliau
Côtes d'Armor

    Il semble qu’un premier édifice ait été construit très tôt à cet emplacement, juste après la création de la paroisse ; il aurait été restauré au VIIIe puis au XIe ou XIIe siècle.
    La construction d’une nouvelle église démarra en 1490, sous la direction de Philippe de Beaumanoir.
    Alors qu ‘elle n’était pas encore achevée, l’église fut détruite pendant les guerres de la Ligue, en 1590.
    Seuls subsistèrent le clocher-mur et les trois premières travées de la nef.
    Les travaux de reconstruction furent réalisés rapidement : le pignon oriental avec chevet plat fut achevé en 1602, la nef fut terminée en 1608.
    Des modifications importantes furent réalisées au XIXe siècle, sur les plans de l’abbé Villiers de l’Isle-Adam.
    Le porche gothique est surmonté d’une chambre d’archives à laquelle on accède par une tourelle ajourée se terminant par une élégante pyramide octogonale. Une tourelle identique mais plus élevée permet d’accéder au clocher-mur.
    L’église abrite une statue de l’Ankou datant du XVIIe siècle. Cette statue représente un squelette armé d’une faux. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, la statue était placée près du cercueil lors des enterrements.
    L’église renferme aussi treize panneaux de retable sculptés polychromes, évoquant la Passion du Christ ainsi qu’une statue de Saint-Milliau portant sa tête sous son bras.
    Comte de Cornouailles, Saint-Milliau régna sur la Domnonée, un royaume couvrant le nord de la Bretagne, de Dol jusqu’au Léon. Apprécié de son peuple en raison de sa bonté et de sa générosité, Milliau fut décapité par son frère cadet Rivod ; par la suite, il fut considéré comme un martyr.
    
    Situation : Le village de Ploumilliau se trouve à 6 kilomètres au sud-ouest de Lannion.
   

 
      

Eglise Saint-Pierre (à Plounévez-Moëdec)

Plounévez-Moëdec
Côtes d'Armor

    Construit au début du XVIe siècle, l’édifice présente un plan en forme de croix latine.
    Sa nef comporte sept travées avec des bas-côtés et son chevet est plat.
    Près de la porte, le visiteur remarquera un petit abri ; par le passé, celui-ci était destiné aux lépreux qui assistaient aux offices.
    Au cours des siècles, l’église a bénéficié de plusieurs restaurations ; en particulier, son clocher a été reconstruit en 1900 suite à un dégat par la foudre.
    L’église renferme des panneaux sculptés en bois du XVe siècle représentant le Christ et ses apôtres ; ces panneaux proviennent de la chapelle voisine de Keramanac’h.
    
    Situation : Le village de Plounévez-Moëdec se trouve à environ 20 kilomètres à l’ouest de Guingamp.

 
      

Eglise Saint-Sylvestre (à Plouzélambre)

Plouzélambre
Côtes d'Armor

    L’édifice originel date du XVe siècle ; seul subsiste de cette construction le chevet plat à remplage flamboyant.
    Le porche et la nef ont été construits au XVIe siècle.
    Le clocher-tour, daté de 1753, est de style lannionais ; les 3 chambres de cloche sont entourées d’une balustrade accessible par une tourelle en pierre surmontée d’un dôme.
    Il semble qu’à l’origine l’édifice était placé sous le vocable de Saint-Zélambre, arrivé lors de l’évangélisation de la Bretagne au Ve siècle.
    Par la suite, l’église a été dédiée à Saint-Sylvestre (pape du IVe siècle). Une tradition prétend que, sur intervention de Saint-Gildas, Saint-Sylvestre aurait débarrassé la commune d’une épidémie de rage. Saint-Sylvestre est représenté dans la nef avec un chien à ses pieds, au lieu du traditionnel taureau (ressucité par le saint) ou dragon (dompté par le saint). Il est vraisemblable que cette légende liée à Saint-Sylvestre soit une assimilation d’une légende attachée à Saint Zélambre.
    Outre l’église, l’enclos paroissial (classé monument historique) abrite un ossuaire du XVe siècle, avec balustres et colonnes de granit, ainsi qu’un calvaire du XVIIIe siècle.
    
    Situation : Le village de Plouzélambre se trouve à environ 12 kilomètres au sud-ouest de Lannion.
  

 
      

Eglise Saint-Hervé (à Quemperven)

Quemperven
Côtes d'Armor

    L’église a été rebâtie au XVIe siècle sur les plans d’une église primitive datant du XIVe siècle et dont il demeure un pilier.
    Au XVIIIe siècle, l’église a été agrandie : le porche surmonté d’une secrétairie date de 1712 et les deux chapelles latérales de 1731 et 1732.
    L’église est vouée à Saint Hervé, saint protégeant de la menace des loups et de la peur. Selon la tradition, Saint Hervé, moine breton du VI ème siècle, domestiqua le loup qui avait égorgé l’âne de son ami.
    
    Situation : Le village de Quemperven se trouve à environ 10 kilomètres au sud-est de Lannion.